L’humain face à la standardisation du soin médical

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / L’humain face à la standardisation du soin médical
Vues

L’Evidence Based Medicine, nouveau paradigme de la décision médicale, est née d’une volonté louable d’appuyer l’acte de soin sur des données scientifiques. Pourtant, cette approche, qui se voulait avant tout pédagogique, a été instrumentalisée à des fins de standardisation des pratiques soignantes. Cette standardisation des soins suppose que la part d’incertitude consubstantielle à la connaissance scientifique soit évacuée. Elle a pour conséquence un effacement progressif de l’individu devant la population prise dans son acception épidémiologique. C’est l’évolution du rapport de soin, rapport humain s’il en est, qui est ici questionnée.
Elie Azria

Élie Azria est gynécologue obstétricien, il exerce à l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris. Il enseigne à la faculté de médecine de Paris 7 et est chercheur en épidémiologie à l’INSERM (Unité de recherche épidémiologique en santé périnatale et santé des femmes).P

Présentation par Michel Castra, maître de conférences en sociologie à l’Université Lille 1, chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (laboratoire Clersé, CNRS / Université Lille 1).


Écouter la conférence

Le fichier son (mp3) est téléchargeable ici.

 


Conférences de la MESHSL’Evidence Based Medicine, nouveau paradigme de la décision médicale, est née d’une volonté louable d’appuyer l’acte de soin sur des données scientifiques. Pourtant, cette approche, qui se voulait avant tout pédagogique, a été instrumentalisée à des fins de standardisation des pratiques soignantes. Cette standardisation des soins suppose que la part d’incertitude consubstantielle à la connaissance scientifique soit évacuée. Elle a pour conséquence un effacement progressif de l’individu devant la population prise dans son acception épidémiologique. C’est l’évolution du rapport de soin, rapport humain s’il en est, qui est ici questionnée.
Elie Azria

Élie Azria est gynécologue obstétricien, il exerce à l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris. Il enseigne à la faculté de médecine de Paris 7 et est chercheur en épidémiologie à l’INSERM (Unité de recherche épidémiologique en santé périnatale et santé des femmes).P

Présentation par Michel Castra, maître de conférences en sociologie à l’Université Lille 1, chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (laboratoire Clersé, CNRS / Université Lille 1).

 


 

Dernières ressources mises en ligne
Philippe Sabot
Comment la philosophie s'empare-t-elle de la cette "matière étrangère" qui forme la chair du monde ?
Collectif Degeyter (Rémi Lefebvre, Yoan Miot), Janoé Vulbeau
Le processus de métropolisation accentue-t-il les inégalités urbaines ?
Julie Pagis
Qui sont celles et ceux qui ont fait Mai 68 ?
Manuel Charpy, Elodie Juge
Accros du style, les sapeurs et les adeptes du vide-dressing ont en commun le goût de la mode...